PRESENTATION DES INTERVENANTS INVITES PAR JiL (depuis 2014)

 

Franck Beaubois 

 

 

 Formation plastique dans les écoles d'art de Caen et d'Avignon. DNSEP. Il crée et est actif dans le groupe Faits Divers de 92 à 95. Il développe pendant quelques années un ensemble d'installations et d'actions faisant appel à la participation de tiers ou de public. Après les Beaux Arts d’Avignon ou il rencontre la danse dans les ateliers de Maïté Fossen, il se consacre à l’étude et à la pratique de la danse, e.a, à l’Université de Nice Section Danse se formant part ailleurs à la Labanotation. Il découvre l’improvisation dansée comme forme de spectacle, son intérêt se concentre alors sur ce champ de la danse. Il suit l’enseignement déterminant de Julyen Hamilton, Lisa Nelson, Katie Duck, Simone forti, Steve Paxton… Son apprentissage ayant eu pour constante le soutien de la pratique de la technique Alexander qu’il continue d’approfondir aujourd’hui.

Formé en particulier au Contact Improvisation auprès de Nancy Stark Smith, Ray Chung, Andrew Harwood, Mary Prestidge, Kirstie Simson …Il enseigne régulièrement le contact en Belgique et en France et Italie dans des institutions des Compagnies ou des associations (e .a, CCN du Havre, Cie Christiane Emmanuelle, Fort-de-France, La Manutention à Bordeaux, Service Universitaire de Clermont Ferrand….). Il fut par ailleurs 2 années consécutives conférencier à l’Ecole d’Art de La Cambre (Bxl) pour un atelier sur le mouvement. Son engagement dans l’improvisation l’implique dans de nombreuses performances avec des partenaires danseurs comme Franco Zita, Andrew Harwood, Kirstie Simson, Antje Schur, Khosro Adibi, Kurt Koegel et les musiciens Barre Phillips, Fabrizio Rota, Joëlle Léandre, Pieter Jacquemain, Nuno Rubello, Lê Quan Ninh, …. dans différents contextes comme les festivals d’improvisations, studio et théâtres.

 

 

 

Patricia Kuypers

 

 

 

Danseuse, chorégraphe, éditeur, elle s’est formée dans les années 80 à travers des rencontres artistiques fortes, dont les plus marquantes sont Steve Paxton, Gerhard Bohner, Jean Cebron, Susanne Linke, Lisa Nelson, Dana Reitz, Trisha Brown, Nancy Stark Smith, Simone Forti, Mark Tompkins, Julyen Hamilton, Katie Duck, Barre Phillips. Son développement technique a suivi ses besoins artistiques et sera soutenu par des artistes-pédagogues qu’elle invitera à Bruxelles dans le cadre de l’association Contredanse, dont e.a. Ruth Barnes, Robert Kovich, Irène Hultman, Tony Thatcher, les danseurs de la Compagnie Trisha Brown,…

Chorégraphe depuis 1985 de solos et de pièce de groupe pour la scène ou la caméra, (Elles s’en foot, Action/Passion, Extases, Saisies), elle fut également interprète dans des créations de Steve Paxton, Ave Nue, et de Mark Tompkins, Nouvelle. Depuis 1995 elle crée des pièces de danse improvisée de différents formats comme le duo danse et musique. Depuis 1997 elle collabore avec le plasticien/danseur Franck Beaubois qui conçoit des environnements et des dispositifs spécifiquement pour la danse et réalise avec ce dernier le projet chorégraphique Détours, spectacle pour trois danseurs, trois musiciens, un plasticien et un lampiste, musique, danse, art plastique et lumière interagissant à part égale sur scène et transformant l’espace en direct. Patricia Kuypers est également conseillère artistique à Contredanse, Centre de documentation et d’information sur la danse à Bruxelles, association qu’elle a fondée dont elle fut directrice artistique pendant 15 ans et au sein de laquelle elle fut éditeur de la revue Nouvelles de danse. Elle y publie, parmi d’autres sujets généralement interdisciplinaires, des numéros consacrés à l’improvisation, On the edge, Contact Improvisation, Simone Forti, Hand book in motion.

Depuis 1985 elle enseigne régulièrement le Contact Improvisation et l’improvisation en Belgique et à l’étranger, ce qui lui permet de développer sa recherche et de rencontrer de nombreux danseurs; on la retrouve aussi bien dans des studios indépendants, que dans des institutions d’enseignement, ou dans des lieux de programmation. Depuis deux ans elle est également conférencière invitée dans l’atelier "Espaces urbains" de l’Ecole d’Art de La Cambre à Bruxelles et régulièrement sollicitée aussi pour des interventions parlées dans divers contextes (Ircam, Ecoles des Beaux-Arts de Lyon, Conservatoire de Musique et Danse de Lyon...)

 

+ Infos : http://www.mu-pied.com

 

  

 

Adrian Russi

 

 

 

 

Adrian Russi se déplace dans toute l'Europe et à travers le monde pour enseigner et pratiquer le Contact improvisation. Il est très impliqué dans le CI depuis 1992 et lui consacre la plus grande partie de sa vie . Après ses études de New Dance à "Bewegungs-art" à Freiburg / Allemagne, il a poursuivi sa formation continue avec de nombreux professeurs, parmi eux, Steve Paxton, Nancy Stark Smith et Nita Little. Son enseignement est influencée par son propre travail de recherche et d'études de différents types d'arts martiaux et de « Craniosacral Bodywork ». Dans son enseignement, il se concentre sur les aspects techniques du CI ainsi que sur les questions de perception et de créativité provenant d'un corps-conscience distincte. Pour lui, le plaisir de jouer, l'engagement profond dans la danse, la présence totale et le respect des autres sont à la base de la danse CI. En tant qu'interprète, il travaille avec de nombreux artistes internationaux et ses performances sont essentiellement basées sur l'improvisation libre incorporant le Contact Improvisation, la danse, la danse-théâtre, la voix et la musique live.

 

« Mon objectif dans l'enseignement du Contact Improvisation :
Dans mon enseignement, je souligne la partie technique ainsi que les principes directeurs de l'improvisation. Je suis profondément convaincu que les deux sont nécessaires pour obtenir une réelle compréhension de cette forme de danse. Je mets l'accent sur la formation précise du mouvement et de la perception. Les organismes doivent devenir poreux, souples et légers pour activer une manière de communiquer avec d'autres organismes très distincts. Même les grands mouvements acrobatiques sont basés sur un réglage fin des organes et des compétences au lieu de la force musculaire. Ma fascination pour le Contact Improvisation provient principalement de ce simple fait, ce corps-esprit-âme-entités humaines suivent des forces physiques et des lois et par la création d'un nouveau type de rencontre et se déplacent ensemble. Il devrait y avoir toujours une place pour le sens de l'humour, la joie et l'espièglerie ainsi que pour la vivacité et la sincérité. »